Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 07:00

Vous l’avez peut-être déjà remarqué, je suis passablement agacée par la pression sociale que les femmes enceintes doivent subir. Qu’est-ce que ça va être quand j’aurai accouché, mon Dieu… Oui, je ne me fais aucune illusion à ce sujet, une fois le Haricot sorti de sa tanière, on devrait avoir droit à encore plus de « conseils avisés » de la part de la terre entière, de la boulangère au vendeur de journaux en passant par les collègues et les amis et j’allais oublier la vieille-dame-bienveillante-du-coin-de-la-rue qui a toujours son mot à dire sur tout.

 

Non, je ne serai pas une mère parfaite, c’est un fait, je ne cherche nullement à le nier. Non pas que je sois totalement contre les mères parfaites (d’ailleurs, existent-elles ailleurs que dans les contes ?) mais je ne suis déjà pas une femme parfaite, loin de là, alors une mère parfaite selon les critères de la société actuelle, certainement pas !

 

Pourquoi une femme devrait-elle s’excuser publiquement de ne pas être uniquement une mère ? C’est formidable d’être enceinte, c’est vrai, l’attente du Haricot, ses premiers mouvements, la première fois qu’on voit sa tête (ha pardon, c’est sa rate en fait, mais j’ai encore du mal à lire les échographies…), ses petits pieds, ses petits vêtements… Tout cela est extrêmement touchant et attendrissant et bien évidemment ça nous fait fondre, on a hâte de voir sa tête d’ange. Mais on a aussi le droit de faire du mauvais esprit, ou d’être réaliste au choix, et de dire haut et fort que non, on sait bien qu’en vrai il n’aura pas une tête d’ange à la naissance mais plutôt de petit crapaud visqueux, mais cela n’a aucune importance parce que nous, parents, on trouvera que c’est le plus beau des bébés et c’est ça le principal, non ?

 

Et bien non Mesdames Messieurs, apparemment ce n’est pas cela le principal. Le principal c’est de la boucler, de dire à tout le monde avec un grand sourire : « Oh oui, j’ai tellement hâte de changer ses couches et de nettoyer son vomi, c’est un peu l’accomplissement de toute une vie pour moi », ou encore : « Merci pour l’invitation, j’aurais adoré venir mais tu sais je me consacre entièrement à mon fœtus de Haricot donc je ne sors plus, je ne bois plus, je ne fume plus, c’est à peine si je parle encore (bref, t'es chiante quoi!) ». Et quand vous vous y refusez, on vous balance un cinglant : « Tu me déçois Primipare… » : Primipare/Connard 0-1, Primipare déclare forfait!

 

Rebellez-vous, primipares et multipares ! Dites non à la dictature de la mère parfaite et oui à la mère indigne, puisqu'il n'y a apparemment pas d'alternative ! Une mère a le droit d’être une femme, de s’occuper d’elle, de préserver son couple, de s’impliquer dans son travail, de faire la fête jusqu’à point d’heure et de picoler jusqu’à plus soif (heu sauf si elle est enceinte ou si elle allaite, tout de même n’exagérons rien, j'ai des principes aussi !). Et vous, nullipares compatissantes, défendez-nous, la mère-indigne-mais-cool est une espèce en voie de disparition, il faut la protéger !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Primipare toi-même!
  • Primipare toi-même!
  • : Le journal marrant (enfin j'espère) et guide de survie d'une parisienne qui continue de découvrir les joies (ou pas!) de la maternité - Primipare a rejoint le clan des multipares le 22 octobre 2013!
  • Contact

Et ça c'est toujours Primipare!

primipare@gmail.com

 

Ma Page sur Hellocoton

 

Primipare Toi-même 

liebster

Recherche