Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 11:11

Un ami, papa depuis plusieurs mois déjà et donc rôdé à tous ces petits désagréments, m’a un jour donné un conseil fort judicieux : « si tu dois écouter les conseils des autres, c’est bien, mais choisis-toi un unique référent sinon tu ne t’en sortiras pas ». C’est un peu comme aux alcooliques anonymes finalement, on doit trouver un référent, comme eux un « parrain ». J’ai trouvé cela très juste, raisonné et raisonnable, j’ai donc décidé de mettre en pratique ce conseil et de me trouver un unique référent.

 

Seulement voilà, mon entourage ne l’entendait pas ainsi : apparemment tout le monde s’était passé le mot et voulait devenir mon référent ! Moins les gens sont proches, plus ils s’immiscent dans votre grossesse et vous abreuvent de conseils non désirés. Cela va de la secrétaire qui demande en plein open space « Alors Primipare, tu vas allaiter combien de temps toi ? » et qui ne part pas tant qu’elle n’a pas eu sa réponse, à la meilleure amie qui refuse de vous servir du vin parce qu’elle a peur pour le petit… Bah oui Primipare, les amis c’est fait pour ça aussi, pour dire les choses, sinon à quoi ça sert… Mais est-ce que moi je te dis dans quelle position tu devrais faire l’amour ce soir ? Non ! Alors prière de laisser ma vie privée là où elle est, à savoir pas chez vous !

 

Relativisons tout de même, ces intrusions intempestives ont surtout lieu au cours des quelques semaines qui suivent l’annonce, après vous noterez que la tempête se calme. Peut-être parce que, pour dire vrai, au début nous sommes en attente d’informations, et aussi parce que nous n’avons pas encore assez de références pour faire le tri entre les commérages, les recettes de grand-mère efficaces ou totalement désuètes, les poncifs et les vérités.

 

Après avoir fait une crise de ras-le-bol général face à cette intrusion permanente dans ma grossesse (pauvre Mari qui a dû affronter désarmé ma crise de nerfs…), je me suis détendue et j’ai décidé de laisser les fâcheux de côté et de ne plus écouter toutes ces remarques plus ou moins désagréables. Je ne m’occupe donc plus des regards courroucés devant mon demi-verre de vin ou ma cigarette (bah oui c'est dur d'arrêter, mais je m'en accorde très peu par jour, oh!), sauf s’ils viennent du futur papa… lui, on lui pardonne, et puis c’est son seul moyen de contrôler un peu cette grossesse…

 

Heureusement, il existe des femmes « normales » et sympathiques, discrètes sur ces sujets de grossesse et bébé, que je remercie ici. Elles ont eu plusieurs enfants mais ne vous abreuvent pas de conseils péremptoires, elles n’ont pas forcément les mêmes principes que vous mais ne vous jugent pas et vous aident. Elles s’effacent et préfèrent attendre que vous veniez à elles, si tant est que vous en ayez envie, pour discuter de points précis (ou pas) et elles ne se moqueront jamais de vos questions naïves de néophytes de la maternité. «Je suis une primipare… qu’entends-tu par là, c’est une insulte, je dois mal le prendre ? » Non, on ne vous a pas traitée de primaire, de primate, ni d’ovipare, on a juste dit que vous alliez avoir votre premier enfant !

 

Laissons les grincheux marmonner et dégoiser, oublions-les, ils se lasseront avant nous ! Il suffit de leur dire ce qu’ils veulent entendre ou alors d’esquiver…

 

LA PAIX !!!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Primipare toi-même!
  • Primipare toi-même!
  • : Le journal marrant (enfin j'espère) et guide de survie d'une parisienne qui continue de découvrir les joies (ou pas!) de la maternité - Primipare a rejoint le clan des multipares le 22 octobre 2013!
  • Contact

Et ça c'est toujours Primipare!

primipare@gmail.com

 

Ma Page sur Hellocoton

 

Primipare Toi-même 

liebster

Recherche